kekli

 

Dans les années 90, Kekli commence la peinture via la culture hip-hop par le graffiti. Au fil du temps, un personnage prend une place de plus en pus importante dans son travail, le »Boyo », une tête ovoïde jaune avec un sourire figé. Il dessine, pochoirise, colle et peint ses personnages aux larges sourires aux quatre coins des rues de nos villes, rendant hommage aux héros de son enfance et aux icônes de la pop-culture.

KEKLI FACEBOOK   

KEKLI INSTAGRAM   

KEKLI SITE

 

Voici les 2 résultats